Michelle Demessine

Sénatrice du Nord

16 novembre 2011

Réunion d’information du Caper Thiant pour les victimes de l’amiante

Trois semaines après l’arrêt de la Cour d’Appel de Douai qui diminue de moitié le barème des indemnisations des victimes de l’amiante, je me suis rendue, lundi 14 Novembre, à une réunion d’information organisée par le C.A.P.E.R. Thiant.

A l’occasion de cette réunion qui concernait plus de 300 personnes auxquelles le Fonds d’Indemnisation des Victimes de l’Amiante (FIVA) réclame le remboursement de sommes qu’elles ont pourtant dûment reçues, j’ai pu réaffirmer mon indignation face à ce coup de force.

Alors que, comme l’avait déjà souligné la Mission d’Information du Sénat sur le bilan et les conséquences de la contamination par l’amiante à laquelle j’ai participée en 2005, le FIVA ne remplit pas jusqu’au bout sa mission qui est d’engager des recours envers les employeurs concernés pour obtenir le remboursement des indemnités versées aux victimes. Il s’attaque aujourd’hui à ces dernières et à leurs familles avec une rapidité consternante.

Par ailleurs, je veux dénoncer les propos scandaleux de la Directrice du F.I.V.A qui a affirmé dans Le Figaro du 28 octobre 2011 « Certaines associations ont conseillé aux victimes de placer l’argent pour toucher des intérêts dessus pendant deux ou trois ans avant d’avoir à le rendre.. »

J’interpelle aussi Monsieur Xavier Bertrand, Ministre du Travail, de l’Emploi et de la Santé et ministre de tutelle du FIVA pour que soit procédé à l’annulation des remboursements demandés aux victimes de l’amiante. Cela doit se faire dans la plus grande urgence alors que les huissiers frappent déjà à leur porte et qu’ils sont souvent dans l’incapacité totale de s’exécuter.



Augmenter la taille des caractères Diminuer la taille des caractères