Michelle Demessine

Sénatrice du Nord

22 décembre 2009

Michelle Demessine marche aux côtés des veuves

Fidèle à son engagement de longue date, mercredi 16 décembre, Michelle Demessine était aux côtés des veuves de l’amiante pour la 19ème édition de leur marche devant le Palais de Justice de Dunkerque.

Si le nombre de victimes de l’amiante ne cesse de croître au rythme effroyable de 10 morts par jour, le nombre de personnes mobilisées grandit tout autant. 200 personnes étaient réunies pour l’occasion malgré les grands froids.

En ligne de mire de cette 19ème marche des veuves de l’amiante, le procès pénal de deux dirigeants d’Eternit qui vient de se dérouler, à Turin, a valeur d’exemple et constitue une touche d’espoir pour les 35 000 victimes françaises de l’amiante depuis 1965 et les 100 000 à venir d’ici 2030.

Cette catastrophe est la conséquence de la décision d’employeurs obnubilés par les propriétés de ce matériau alors qu’ils en connaissaient les dangers sur la vie et la santé de leurs salariés. Les dirigeants de ces entreprises devraient être condamnés pour cet authentique crime social auquel ils se sont livrés impunément pendant 30 ans.

En supprimant le juge d’instruction, c’est bien la protection des coupables et une attaque en règle contre le droit des victimes que le Président de la République met en œuvre. Dans des dossiers politico-financiers ou de santé publique comme l’amiante, l’instruction menée par un parquet soumis au pouvoir exécutif sera partiale.

Michelle Demessine a porté la cause des victimes de l’amiante au Parlement. Elle continue, avec les associations de victimes de l’amiante, à se mobiliser pour défendre et faire reconnaître les droits de ceux qui ont perdu leur vie à la gagner.


19ème édition de la marche des veuves de l'amiante


AUTRES ARTICLES :

-

Au sujet de la prolongation de la dérogation sur l’utilisation de l’amiante dans l’Union européenne, En effet, depuis deux ans, la Commission européenne tente d’accorder une dérogation qui permettrait à certaines entreprises, sans aucune limite de temps définie, de continuer à importer de l’amiante dans l’Union européenne...

-

Après sept ans d’action en faveur des victimes de l’amiante, l’ADAVAMAS devient le Collectif d’accompagnement et de prévention des risques amiante et monte à Roubaix une véritable « plate-forme » de prise en charge des malades et de ceux qui ont été exposés au matériau cancérigène.

-

Notre système de production soumis à la logique de financiarisation extrême de l’économie libérale conduit à une véritable mise en danger des hommes et des femmes au travail de notre pays…

-

En matière d’assurance maladie l’UMP et Nicolas Sarkozy ont une idée fixe : l’augmentation des dépenses de santé, ce serait d’abord et avant tout la faute des patients. Il faudrait donc…

-

Le PLFSS 2008 s’inscrit dans l’accélération sans précédent de la politique antisociale du gouvernement. Il constitue le deuxième étage de la fusée, le troisième étant attendu pour l’après municipales ! C’est un budget d’attente.

-

L’ampleur du désastre et l’absence de mesures en faveur d’une réelle politique de prévention de la part des entreprises comme de l’Etat, nous autorisait à attendre de cette mission un éclairage sans faille sur ce qu’il faut bien qualifier de crime sociétal, mais également des propositions fortes de transformation de notre système de santé au travail.

Dossier Santé

Dossier Santé




Augmenter la taille des caractères Diminuer la taille des caractères