Michelle Demessine

Sénatrice du Nord

2 novembre 2011

Amiante : avec la réduction drastique de leurs indemnités, les victimes subissent une double peine !

Hier, la cour d’appel de Douai a rendu un arrêt réduisant de moitié le barème d’indemnisation du Fonds d’Indemnisation des Victimes de l’Amiante (FIVA). Après le préjudice physique et moral qui consiste à vivre avec des maladies souvent cancéreuses liées à l’exposition à l’amiante, ces victimes subissent, avec cette décision de justice, une double peine.

En sommant près de 300 personnes de rembourser une bonne part de la somme qui leur a été versée, cette décision place dans l’impasse ces malades qui sont pour la plupart dans l’incapacité totale de le faire.

Elle entérine par ailleurs, pour les futurs indemnisés, un inacceptable mode de calcul du FIVA.

Après l’épuisement de la quasi-totalité des voies des recours en justice, l’issue est donc politique pour ouvrir le chemin à une indemnisation pleine et entière des victimes de l’amiante et pour que le remboursement demandé aux personnes indemnisées n’ait pas lieu.

Les victimes de l’amiante ont donc plus que jamais besoin de soutien plutôt que d’une tentative partielle de liquidation de leurs droits comme l’a entrepris récemment Monsieur Xavier Bertrand, Ministre du Travail, de l’Emploi et de la Santé, en voulant placer un fonctionnaire à la tête du FIVA.



Augmenter la taille des caractères Diminuer la taille des caractères