Michelle Demessine

Sénatrice du Nord

24 mai 2012

Amainte : le gouvernement doit annuler les demandes de remboursement qui pèsent sur les victimes !

Aujourd’hui, la Cour d’Appel de Douai se penche sur les demandes de rembvoursement formulées par le Fonds d’Indemnisation des Victimes de l’Amiante envers 37 victimes. A cette occasion, Michelle Demessine écrit à Madame Marisol Touraine, Ministre de la Santé et des Affaires Sociales, pour l’appeler à respecter son engagement en faveur de l’annulation de ces remboursements.

Madame la Ministre,

Je tiens à attirer votre attention sur la situation des victimes de l’amiante et de leurs familles auxquelles j’apporte un soutien appuyé depuis de nombreuses années.

Après la condamnation de 57 d’entre elles à rembourser une partie de leurs indemnités sur demande du Fonds d’Indemnisation des Victimes de l’Amiante (FIVA), 37 nouvelles victimes sont convoquées, jeudi 24 Mai, par la Cour d’Appel de Douai.

Ayant été signataire avec 412 parlementaires d’une motion qui demandait la remise gracieuse de ces remboursements auprès du gouvernement précédent, vous n’êtes pas sans ignorer le calvaire que la justice de notre pays inflige ainsi aux victimes de l’amiante et à leurs familles.

Après de longs mois durant lesquels le pouvoir précédent est resté sourd aux revendications des victimes et cette motion lettre morte, leurs attentes sont donc très fortes envers le nouveau gouvernement.

Les victimes et les associations qui les soutiennent attendent dans l’immédiat que les poursuites du FIVA à l’encontre de toute victime cessent immédiatement et que, conformément à cette motion, soit procédé à la remise gracieuse de ces demandes de remboursement dont la menace pèse sur près de 600 personnes en France et 300 dans la seule région Nord-Pas-de-Calais.

Je vous demande donc solennellement et expressément d’accéder à ces demandes en vertu de vos nouvelles fonctions qui induisent celles de ministre de tutelle du FIVA.

Après une vie de travail où bien souvent les victimes de l’amiante ont perdu leur vie à les gagner, ces dernières sont bien souvent à bout. L’accession d’un nouveau gouvernement aux responsabilités a fait naitre chez elles un espoir qu’il s’agirait de ne pas décevoir.

Je vous prie de croire, Madame la Ministre, à l’assurance de ma haute considération.

Michelle DEMESSINE, Sénatrice du Nord



Augmenter la taille des caractères Diminuer la taille des caractères