Michelle Demessine

Sénatrice du Nord

Amiante

Avec 3000 décès par an, 100.000 dans les 20 prochaines années, et un risque d’exposition à l’amiante résiduel encore possible pour de nombreux salariés, la question de la santé au travail reste un enjeu fondamental.



16 février 2017

L’Etat doit intervenir pour faire reconnaitre la faute inexcusable d’EDF pour exposition à l’amiante

Alors que la direction d’EDF avait reconnu en 2004, la faute inexcusable pour exposition à l’amiante et s’était engagée de ne pas faire appel des décisions de condamnation de l’entreprise suite à un recours des salariés, la nouvelle direction a décidé de faire appel des décisions des Tribunaux des Affaires de Sécurité Sociale.

Lire la suite »

7 juin 2016

La situation dramatique du Tribunal des Affaires de Sécurité Sociale de Lille

Michelle Demessine écrit à Marisol Touraine, Ministre de la Santé et des Affaires Sociales pour l'interpeller sur la situation dramatique du Tribunal des Affaires de Sécurité Sociale de Lille qui place les victimes de l'amiante et leur familles dans une situation inacceptable

Lire la suite »

16 mars 2016

Question orale sur la responsabilité des entreprises dans l’exposition de leurs salariés à l’amiante

Lors des questions orales au Sénat, Michelle Demessine interpelle le gouvernement sur un arrêt du Conseil d’Etat qui permet aux entreprises de se retourner financièrement contre l’Etat et donc contre les contribuables pour les indemnisations qu’elles ont du versées à leurs salariés victimes de l’amiante.

Lire la suite »

10 novembre 2015

L’absence de procès pénal de l’amiante dans notre pays : un déni de justice

Dans un courrier, Michelle Demessine, sénatrice du Nord, interpelle Madame Christiane Taubira, Garde des Sceaux, sur l'absence de procès pénal de l'amiante dans notre pays. Près de 20 ans après le dépôt des premières plaintes, elle y dénonce un véritable déni de justice.

Lire la suite »

23 octobre 2014

Amiante : "Nous voulons que la justice passe et ne trépasse pas"

Mardi 21 octobre, Michelle Demessine est intervenue au nom des sénateurs communistes républicains et citoyens lors du débat sur les conclusions du comité de suivi de la mission d'information de 2005 sur l'amiante.

Lire la suite »

11 mars 2014

Les veuves de l’amiante à l’Elysée ?

Michelle Demessine appuie par un courrier au Président de la République la demande d'un réception d'une délégation de veuves de l’amiante à l'Elysée

Lire la suite »

22 mai 2013 - Amiante

107 000 morts par an dans le monde, mais pas un produit dangereux pour la convention de Rotterdam !

Par une question écrite, Michelle Demessine interpelle le Ministre des Affaires Etrangères pour que l'amiante soit inscrite sur la liste des produits dangereux prévu par la Convention de Rotterdam.

Lire la suite »

20 février 2013

Pour un monde sans amiante !

Alors que l’amiante est interdite dans les pays membres de l’Union Européenne depuis le 1er janvier 2005, l’Allemagne a importé 60 tonnes de fibres d’amiante en 2010 grâce à une dérogation à cette interdiction. Michelle Demessine dans une question orale au Sénat, le 19 février dernier, s’est ainsi interrogée : " Comment l’Union Européenne peut-elle prôner l’interdiction de l’amiante dans le monde, conformément aux recommandations de l’Organisation Mondiale de la Santé et dans le même temps continuer à en (...)

Lire la suite »

30 octobre 2012

Amiante : fin du calvaire judiciaire pour les victimes condamnées par la Cour d’Appel de Douai à rembourser leurs indemnités !

Hier, le conseil d’administration du Fonds d’Indemnisation des Victimes de l’Amiante (FIVA) a confirmé qu’aucune victime de l’amiante n’aurait à rembourser ce Fonds contrairement à ce que prévoyait l’arrêt du de la Cour d’Appel de Douai du 27 octobre 2011. En dépit de l’annonce du gouvernement prononçant, en juin dernier, la remise gracieuse pour les victimes sous la pression d’une motion signée par 412 parlementaires dont nous avons été à l’initiative avec Christian Hutin, président du groupe d’études sur (...)

Lire la suite »

22 juin 2012

Le procès pénal de l’amiante ne doit pas rester au point mort en France !

Michelle Demesine n’a cessé de réclamer des moyens au gouvernement précédent pour l’émergence d’un procès pénal dans notre pays. A présent, elle écrit à Christiane Taubira, nouvelle Garde des Sceaux. Madame la Ministre, Suite à l’heureuse décision du gouvernement de mettre un terme aux demandes de remboursements du Fonds d’Indemnisation des Victimes de l’Amiante envers les victimes de l’amiante, ces dernières restent porteuses d’une attente forte : celle de la nécessité d’un grand procès pénal dans notre (...)

Lire la suite »




Augmenter la taille des caractères Diminuer la taille des caractères